22 mai 2004

 

 

 

Le personnage de Daria Morgendorffer a vu le jour sous l' inspiration de Glenn Eichler, alors que celui-ci travaillait à l' époque avec Mike Judge, le créateur de "Beavis And Butt-Head". Elle a fait ses première apparitions à l' écran dans la célèbre série des deux timbrés de MTV en tant que personnage secondaire.

Notons que le personnage que nous connaissons aujourd' hui est quelque peu différent de celui créé pour Mike Judge : ses vêtements ont changé et elle était plus sociale, cotoyant de temps en temps Beavis et Butt-Head et s' amusant de leur stupidité.

 

Daria, dans l' épisode de Beavis and Butt-Head "Scientific Stuff"

 

La première saison de la série "Daria" nait en 1997, toujours sur la chaîne MTV. Cette série se distingue vite par un sens de l' humour particulier et beaucoup plus fin que celui que l' on peut voir dans The Simpsons ou encore dans Beavis And Butt-Head, dû en grande partie à son héroïne pas comme les autres. Dans le premier épisode, on nous présente toute la famille Morgendorffer qui vient de déménager de Highland (la ville de Beavis et Butt-Head donc) pour aller s' installer à Lawndale.

"Je ne me sous-estime pas, c'est tout les autres que je sous-estime", explique Daria . Le ton est donné : en plantant le décors dans un lycée où tout le monde doit être beau et gentil, Glenn Eichler nous montre une succession de personnages névrosés, dse copies conformes. Quelques rares personnes se dégagent pourtant du lot à l' image de Jane, l' amie de Daria, ou encore de Jodie, une afro-américaine douée et intelligente.

 

Tenter de raconter l' histoire de la série serait vain puisque ici chaque épisode aborde toujours un nouveau sujet et n' a donc que peu de liens avec les précédents. On suit agréablement les aventures de Jane et Daria, deux jeunes filles de 18 ans qui portent un regard acèrbe et très critique sur le monde qui les entour, sur leurs "camarades" de classes (leurs "souffre-douleur"), leurs professeurs tous plus cinglés les uns que les autres, et leurs parents constament dépassés.

 

"Daria" surprend au premier abord, puisque l' histoire est souvent relégée au second plan : ici, l' accent est mis sur les relations entre les différents personnages et comment ils finiront par tirer un enseignement des situations dans lesquelles ils sont plongés. Ce qui explique pourquoi chacun d' eux est très travaillé et possède sa psychologie propre.

Plus que tout, "Daria" est un petit bijou d' humour noir, qui n' est pas destiné à tout le monde : si vous ne vivez que pour pour votre image et que vous pensez que la pensée de la majorité est toujours la meilleure, alors "Daria" n' est PAS fait pour vous ! Si au contraire vous êtes de l' autre côté de la barrière, vous devrez y trouver plus que votre compte et passer du bon temps en compagnie de cette jeune fille qui n' a pas froid aux yeux.

 

A noter également que la série est souvent accompagnée en musique, et ponctue le récit par des extraits de Cake, Foo Fighters, Cypress Hill, Beastie Boys, Korn, Rammstein, Sonic Youth et même Buffalo Daughter.

Histoire d' ajouter une dernière qualité à une des meilleures série qui soit, sinon la meilleur. Un régal !

 

 

 

Daria Morgendorffer :

 

Daria est une jeune fille de 18 ans très cultivée et qui porte un regard très dur sur ceux qui l' entourent. Définie comme anti-sociale, fuie par ses semblables puisqu' incomprise, elle n' en est pas moins plus heureuse plutôt que de subir les influences de la mode et de la futilité qu' elle haït par dessus tout.

Ses deux parents, Jake et Hélène Morgendorffer ne parviennent pas à comprendre sa vision du monde et se demande pourquoi leur fille n' est pas comme sa soeur cadète Quinn, modéle de beauté et de popularité au lycée de Lawndale. Quinn sert d' ailleurs de défouloir à Daria, cette dernière adorant la tourner en dérision devant les amis de sa soeur.

Daria n' a en fait qu' une seule amie, Jane Lane, qu' elle rencontre au premier épisode de la série. C' est une jeune fille de son âge qui partage beaucoup d' idées avec elle. Daria est également attirée par le frère de son amie, Trent, copie conforme de Jane au masculin.

 

 

Jane Lane :

 

Bien qu' ayant un point de vue légèrement différent de celui de Daria par moment, elle cultive le même sens de la dérision et méprise tout autant les gens qui l' entoure. C' est la dernière enfant d' une famille d' artistes : son père est photographe, sa mère fait des poterie et son frère Trent joue dans un groupe de rock nommé "Spirale Mystique". Quant à elle, Jane se consacre à la peinture et au dessin, et possède un talent reconnu dans son lycée.

Elle a encore deux soeurs et un frère, mais qui ne sont plus à la maison et qui voguent maintenant aux quatres coins du monde.

 

Trent Lane :

 

Le frère de Jane a 21 ans : il a choisi de cesser ses études pour se consacrer entièrement à sa passion, la musique. Incarnant parfaitement l' insouciance et le j' m' en foutisme, il traverse les différents épisodes avec un flegme à toute épreuve (certainement dû au fait qu' il passe ses journées à dormir).

Son état d' esprit étant très proche de celui de sa soeur, il s' entend particulièrement bien avec Daria.

 

Quinn Morgendorffer :

 

Quinn a deux ans de moins que sa soeur Daria et étudie au même lycée qu' elle. Elle est tout ce que Daria déteste : futile, jugeant uniquement sur les apparences et dépourvue de cerveau.

Elle est vice-présidente du club de mode (composé de quatre filles) et passe son temps à sortir avec des garçons dont elle ne connait généralement pas le nom. Elle ne supporte pas que Daria la colle et du coup la fait passer aux yeux de ses amis pour sa cousine, de peur d' être rejetée à son tour.

 

Hélène Morgendorffer :

 

La mère de Daria et Quinn : c' est une femme avocate qui travaille très dur pour son foyer, et pour sa réussite personnelle (en fait, on ne sait pas bien ce qui la préoccupe le plus). C' est elle qui mène la vie familiale et qui s' efforce de communiquer avec ses deux enfants, essayant en vain de comprendre le cynisme de Daria et la futilité de Quinn. Peine perdue.

Daria a hérité de son caractère décidé, lequel fait grandement défaut à son mari Jake.

 

Jake Morgendorffer :

 

Jake Morgendorffer travaille comme consultant marketing. C' est un père de famille très effacé qui a bien du mal à comprendre ses deux filles, et préfère donc ne pas faire d' efforts. En cas de conflit familiale, il s' arrange toujours pour se défiler et répondre de façon très évasive.

Enfant perturbé par un père qui ne croyait pas en lui, il manque depuis toujours de confiance en lui et cela se répercute sur toutes les étapes de sa vie.

 

 

 

 

Posté par austin 3000 à 22:45 - Permalien [#]